LATIN, GREC, JUXTA
J.-B. BIOT

LE MÉTÉORE DE L’AIGLE (26 AVRIL 1803)

Relation d’un voyage dans le département de l’Orne etc.
mercredi 13 janvier 2021

En 1803, Le ministre de l’intérieur, le grand chimiste Chaptal, mandate J.-B. Biot pour « prendre des renseignements exacts sur le météore qui a paru aux environs de l’Aigle le 6 floréal an 11 ».

Biot va mener « une remarquable enquête, chef d’œuvre de rigueur scientifique qui se lit comme un roman policier » [J.-P. Poirier, Ces pierres qui tombent du ciel, Fayard, 1999].

« On en conclura sans le moindre doute que le fait sur lequel ces preuves se réunissent est réellement arrivé, et qu’il est tombé des pierres aux environs de l’Aigle le 6 floréal an 11. »


titre documents joints

RELATION D’UN VOYAGE

13 janvier 2021
info document : PDF
3.1 Mo

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 67 / 507740

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site DIVERS OUVRAGES   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License