LATIN, GREC, JUXTA
UN NOUVEAU VOLUME !

LE LIVRE IV DE L’ÉNÉIDE AVEC UNE TRADUCTION JUXTALINÉAIRE !

MAINTENANT DISPONIBLE !
mercredi 7 octobre 2009

Un nouvel exploit : le livre IV de l’Énéide enfin réédité en traduction juxtalinéaire. L’automation de la tâche a été encore étendue. Pour la première fois, vous trouverez des explications techniques ! Vous pouvez acheter ce livre imprimé sur lulu.com. (prix de groupe intéressants).

La livre 4 de l’Énéide a été complètement repris d’après l’édition Hachette de 1881 (voyez ici le fichier image initial sur le site fabuleux Juxta.free.fr). Vous pouvez acheter ce livre imprimé sur lulu.com (prix de groupe intéressants). Vous pouvez toujours bien-sûr continuer de le télécharger gratuitement : « Tu as reçu gratuitement : donne gratuitement ! » (Mt, 10, 8).

aa

Les auteurs de cet ouvrage : Édouard Sommer pour les explications littérales et Augustin Desportes pour la traduction en français et les notes.

Comment est réalisée cette réédition ?

Le fichier image initial est d’abord déchiffré par un logiciel de reconnaissance de caractères (ici ABBYY FineReader). La mauvaise qualité du fichier image initial nécessite cependant, malgré les prouesses du logiciel, une relecture manuelle directement sous Finereader.

Finereader produit (notamment) en fin de procès un fichier codé en HTML, ce qui permet de récupérer par exemple les champs en italique correspondant aux mots de la traduction littérale qu’il a été nécessaire d’ajouter pour rendre cette dernière intelligible.

Ce fichier est transformé à la main (et grâce à l’éditeur extraordinaire Emacs) en fichier XML écrit suivant une certaine DTD Jxtapoesieb.dtd. Vous trouverez ci-joint les fichiers XML et DTD : ils sont publiés sous licence GPL3.

Ce fichier XML est alors transformé automatiquement en fichier TeX via un programme XSL. Dans ce fichier XML ne sont pas traités encore les titres, l’argument analytique et les notes.

D’autres programmes XSL permettent d’extraire les deux textes latins et de les comparer mot à mot, ce qui revient à éliminer pratiquement les erreurs des textes latins. De même, les textes français sont extraits et analysés par le logiciel aspell pour détecter des erreurs d’orthographe.

Plusieurs relectures par des personnes différentes sont encore nécessaires cependant pour parfaire la première version.

Le fichier TeX est ensuite analysé par XeTeX et transformé en fichier pdf. Quelques corrections typographiques sont encore nécessaires directement sur le fichier TeX.

Il suffit donc de fournir un fichier XML correspondant à l’édition juxtalinéaire pour obtenir (presque complètement) le fichier pdf final.

IMPORTANT : si vous relevez des erreurs de transcription, communiquez-les moi pour en faire profiter la communauté latiniste !


Documents joints

La DTD Juxtalinéaire Poésie

7 octobre 2009
Document : Zip
1.1 ko

C’est le canevas sur lequel est construit le fichier XML.


Le fichier XML source !

7 octobre 2009
Document : XML
257.4 ko

A partir de ce fichier, le procès construit (presque) automatiquement le fichier pdf final.


Livre 4 de l’Énéide

7 octobre 2009
Document : PDF
331.2 ko

Voici le fichier A4 pdf final construit par le procès automatique.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 223429

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site TRADUCTIONS JUXTALINÉAIRES DES LIVRES I, II, III, IV et (...)   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License