LATIN, GREC, JUXTA

TRADUCTION JUXTALINÉAIRE DU SONGE OU LE COQ DE LUCIEN

jeudi 27 septembre 2018

Une republication de l’édition juxta du Songe ou le Coq de Lucien par H. Feschotte, Paris, Hachette, 1887, révisée avec comblement des lacunes ad usum delphini.

En republiant l’édition juxta du Coq de Lucien, révisée et en version intégrale non censurée, nous en revenons à son premier propagandiste, son traducteur et « lucianiste » de bon cœur, l’humaniste célèbre Érasme :

« Mitto ad te Dialogos aliquot Luciani, partim nuper a me traductos, partim recognitos. Nugas, inquis, mittis. Nugas sane, sed literatas, nimirum ut rideas ... »

« Je t’envoie quelques Dialogues de Lucien, en partie des traductions que j’ai faites récemment, et d’autre part des révisions. — Des bagatelles, dis-tu, c’est là ce que tu m’envoies. — Des bagatelles, absolument, mais littéraires ; c’est bien évidemment pour rire... »

(Dédicace de sa traduction de 1512 — la traduction du Coq [en latin : Gallus] se trouve p. 96-111)


titre documents joints

Le Songe ou le Coq (PDF) version 3.0.

27 septembre 2018
info document : PDF
322.6 ko

Il s’agit de la version 3.0 entièrement revue.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 196 / 338982

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site TRADUCTIONS JUXTALINÉAIRES   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License